« Maman poule » mais je me soigne

Dream catcher

« Mes Petits Poulets »,  ce n’est pas un scoop, je vous aime. Mais aimer n’explique pas tout et n’excuse pas tout non plus… Donc, je crois qu’il y a une chose que je dois apprendre à vous dire aussi, c’est : n’ayez pas peur. Mais, paradoxalement, c’est la peur qui m’empêche de le faire autant qu’il le faudrait et qui met trop souvent dans ma bouche, des mots différents de ceux que je devrais avoir à l’esprit. Bref : « Faites ce que je dis…etc ».

Le problème, « Mes Petits Poulets », c’est qu’à la minute où vous êtes nées, le monde m’a paru terriblement hostile et la vie plus fragile que jamais. Les vôtres surtout… J’ai longtemps cru que je pourrais vous faire la route belle et droite, sans embûche jusqu’au bout mais j’ai dû me rendre à l’évidence, mes supers pouvoirs ont des limites. Tant mieux pour vous parce que c’eût été incroyablement chiant. Imaginez un peu : une vie entière sur l’autoroute !

Maintenant, on ne va pas se mentir non plus : je suis plus peureuse que la moyenne, flippée de presque tout et angoissée pour un rien. Et, je dois aussi vous l’avouer, je ne suis pas certaine que cela évolue favorablement « avec l’âge » (mieux vaut en rire…). Alors comme je connais bien le sujet, je me sens parfaitement légitime à vous le dire : N’ayez pas peur.

Pour commencer, n’ayez pas peur d’échouer parce que c’est inévitable et ON S’EN FOUT ! Ça arrive à tout le monde, même à des gens très bien (moi, par exemple…) et vous verrez que ça reste la meilleure façon d’apprendre. La seule en vérité.  Vous découvrirez aussi que quand on ne craint pas l’échec, on se surprend un jour à réussir l’impensable (Peut-être même que ça m’arrivera à moi…).

N’ayez pas peur de souffrir non plus. C’est le revers de la médaille, celui qu’on prend immanquablement en pleine face quand on vit pour de bon et qu’on aime pour de vrai. Mais n’ayez jamais honte d’avoir mal et ne vous cachez pas non plus pour pleurer. Parfois ça ne sera ni le moment, ni l’endroit mais ON S’EN FOUT !

Ne craignez pas de faire des choix, même si j’aime bien vous répéter que « choisir, c’est renoncer ». Il vous arrivera de faire les mauvais… Et alors ? La vie n’a pas de marche arrière, c’est vrai mais ça aussi, ON S’EN FOUT ! Plus loin, devant, il y a toujours un autre chemin à essayer.

Et si vous avez au fond de vous un rêve plus fort et plus tenace que les autres, ne cherchez pas à l’étouffer. Non seulement vous n’y parviendrez pas mais surtout, à part cette vie qui est la vôtre et qui a déjà commencé, vous n’en aurez pas de seconde pour les réaliser. C’est dommage, je sais bien.  C’est même franchement con quand on y pense, parce que ça offrirait de belles perspectives et surtout, je ne vois pas qui s’en plaindrait… Parfois, certains tenteront de vous imposer des rêves différents, des plus grands, des plus spectaculaires mais tachez de ne pas perdre de vue les vôtres.

N’ayez pas peur d’être vous, c’est ce que vous ferez de mieux et ce que vous serez de plus beau. C’est vrai, j’ai pu espérer parfois que vous soyez « moi en mieux » ou même carrément mon contraire, mais c’est stupide parce que ça, c’est mon job. Pas le vôtre.

Soyez vous en toutes circonstances et avec tout le monde. Même avec moi. Et si je râle ou si je crie, c’est sans doute parce que j’ai peur. Et vous savez quoi ? ON S’EN FOUT !

 

You may also like

Laisser un commentaire