Les effets secondaires de l’homéopathie

31259821 - healing herbs with mortar and bottle of essential oil on wood

DITES-MOI UN PEU, vous connaissez ce sentiment désagréable de ne pas exister par vous même, cette sensation d’être réduite au strict minimum de ce que vous accomplissez pour les autres ? C’est le thème de cette nouvelle #histoirevraiedecopine

C’est fou toutes ces choses qu’on se croit obligé de faire, juste par respect des traditions. Ou de la filiation. ELLE, on lui avait donné le choix. Un choix restreint mais un choix quand même : AVOCATE ou MÉDECIN. Elle se serait bien vue kiné mais son manque de prédispositions pour les sciences ne lui avait pas permis de faire le bon bac. Alors, elle s’était traînée à reculons jusqu’à la fac de droit où elle avait fini par obtenir sa maîtrise, bien malgré elle. Une fois diplômée, elle eut très vite deux bonnes raisons d’arrêter ses études : elle était enceinte de jumeaux. Bon et bien c’était réglé : elle serait « mère au foyer« .

Continue Reading

Papa joue mais maman gère

42589488 - time to say goodbye

DITES-MOI UN PEU, vous avez déjà remarqué qu’entre souffrir ou faire souffrir, on hésite rarement ? Et c’est même un reflex quand il s’agit de protéger ses enfants…

Un jour, il a perdu son job. Lui, ce brillant directeur, son mec et le père de ses gosses. Ça ne pouvait être que temporaire parce que les types comme lui ne sont pas faits pour être chômeurs et que les grosses boites leur courent après. Et en effet, pendant six mois, il a décroché des dizaines d’entretiens, tous très prometteurs. Une fois, il en a passé cinq successifs pour un même poste. D’ailleurs, cette fois-là, elle a vraiment cru que ce serait la bonne. Et puis rien, en fait.

Continue Reading

Un ami qui lui voulait du bien

Amitié

DITES MOI UN PEU, vous y croyez à l’amitié entre un homme et une femme ? Je parle de véritable amitié. Pas juste une complicité du style : « lui et moi, on a les mêmes délires ». Une amitié, une vraie, quand on y met son âme et un gros bout de son cœur aussi.

ELLE fait partie de ces rencontres particulières qui vous refilent instantanément les codes pour communiquer. Ça ne s’explique pas, mais on l’a toutes vécu au moins une fois. Et donc, même si je ne la connais pas depuis très longtemps, j’ai tout de suite compris qu’elle était une femme d’action. Une « Entreprenante ». D’abord elle rêve, elle imagine ; ensuite elle se projette, elle conçoit ; puis, elle passe à l’acte et au final, elle réalise. Pour autant, elle n’a jamais été du genre à se lancer à l’aveuglette dans une aventure et, pour son dernier projet, elle devait d’abord savoir s’il était viable. Sa sœur lui avait parlé d’un gars qu’elle connaissait bien, qui bossait pour un organisme d’aide à la création d’entreprises et avec lequel elle pouvait la mettre en contact.

Continue Reading

Prenons-en de la graine !

20180530 - oriental tea tray and cookies symbolising moroccan hospitality

DITES-MOI UN PEU, vous aimez le couscous ? ELLE, c’est sa passion…

Déjà au collège, elle avait une vraie personnalité. Plutôt réservée, voire timide mais en même temps très directe, très cash, toujours amoureuse et ne jouant jamais à être une autre. Plus de trente ans après, elle n’a pas changé. Souriante, agréable, serviable, elle est de ces femmes qu’on pourrait avoir envie de protéger alors qu’en réalité, elles ont une force et une détermination hors du commun. Elle était encore au lycée quand elle rencontra celui qui allait être l’homme de sa vie. Très rapidement elle sut deux choses : d’abord, qu’ils étaient faits l’un pour l’autre ; ensuite que leur histoire ne ferait jamais partie des scénarios envisagés par leur famille respective. Elle, juive ; lui, musulman, c’était juste inavouable. 

Incoming search terms:

  • Dites-moi une histoire
Continue Reading

Histoires à l’eau de Rose

rose

DITES-MOI UN PEU, le rituel du café du matin avec les copines, vous connaissez ?

Cinq ans qu’ils étaient ensemble, quatre ans au moins, qu’ELLE ne le supportait plus et qu’elle reportait la rupture à une date ultérieure. Jaloux, possessif, paranoïaque, menteur et infidèle : un jackpot à lui seul ! ELLE l’avait rencontré juste après son divorce (période propice aux erreurs de jugement) et s’était dit que sa jeunesse lui ferait du bien (il avait dix ans de moins qu’elle). En réalité, ce type était un boulet mais faute de mieux et ne s’imaginant pas du tout en « mère célib », elle se le traînait…

Un matin, il débarqua sans prévenir alors qu’elle était en plein ménage, avec ses :

 « T’étais où ? », ses « T’as fait quoi ? » et ses « Avec qui ? »…

Bizarrement, elle s’entendit prononcer des mots qu’elle n’avait pas du tout prévu de dire quelques secondes plus tôt :

« Tu prends tes affaires, tu me rends les clés et tu te tires : c’est fini. »

Et voilà comment, sans échauffement et en mode « totale impro », elle mit un terme à une période de vingt trois ans pendant laquelle elle avait vécu uniquement en couple :  Six ans avec son premier amour, douze ans avec son ex-mari et cinq ans avec celui qu’elle venait de quitter sans préavis

Continue Reading

Un mec et un diner presque parfaits

13756331 - candles in burger birthday cakes with party hat

DITES-MOI UN PEU, vous les fêtez comment vos anniversaires ? Vous êtes plutôt grosse « teuf » avec vos pires copines ou petite soirée pépère en mode incognito, afin de ne pas attirer l’attention sur le fait que vous êtes en train de vieillir ?

Elle allait avoir trente ans et elle était bien décidée à faire la fête de sa vie, celle qui allait laisser des migraines récalcitrantes à tous les invités, avec charter de copines délurées, venues de la France entière, super resto, vin de folie et musique jusqu’au bout de la nuit ! 

Continue Reading

Sites de rencontres : « Et bonne continuation ! »

sites de rencontres

DITES-MOI UN PEU, les sites de rencontres, vous y avez déjà pensé ? Parce que, au cas où certaines d’entre vous en douteraient encore, nous avons toutes au moins une copine dessus. Si vous n’étiez pas si parfaite, elle vous en aurait parlé… Mais quand elle vous a entendu dire que c’était « pour les paumées et les tordues », elle a préféré continuer à jouer la fille très en phase avec son statut de célibataire depuis trois ans…

Moi, comme ma copine m’en a parlé et qu’en plus elle me raconte ses histoires, je n’allais pas me priver du plaisir de les écrire…

Continue Reading

Avant, elle aimait les mauvais garçons

mauvais garçons

DITES-MOI UN PEU, c’est quoi votre type d’hommes ?

Elle, elle aime les mauvais garçons. Et ça ne date pas d’hier. A treize ans déjà, cette « jeune fille de bonne famille » avait succombé au charme de David, dix-sept ans, peu impliqué dans son CAP boucherie mais régulièrement impliqué dans des braquages de laveries automatiques… Son cou de taureau et ses mains puissantes l’avaient bouleversée mais quand en plus, elle découvrit qu’il fumait et buvait de l’alcool, alors là, ce fut une véritable révélation pour son petit cœur d’ado.

Continue Reading

Des vies en contes défaits

checklist

DITES-MOI UN PEU, vous êtes plutôt « check-lists » ou plutôt « totale-impro » ?

Je ne parle pas de la liste des courses dont l’utilité n’est plus à démontrer – encore qu’elle peut aussi être un frein à l’expérimentation – mais de celle qu’on s’impose parfois quand on est gamine et qui finit souvent brûlée sur l’autel de la crise de la quarantaine. En fait, je parle de la liste suivante :

  • Trouver un job
  • Se marier avec un type bien
  • Louer un deux pièces
  • Faire un enfant
  • Louer un trois pièces
  • Faire un deuxième enfant (de sexe différent du premier dans l’idéal)
  • Changer de voiture
  • Acheter une résidence principale…

Elle, assez rapidement, elle avait presque tout coché.  Il ne manquait plus que quelques semaines pour que les travaux soient finis et ils prendraient enfin tous les quatre, leur premier dîner dans la maison du bonheur. A ce stade de l’histoire, vous devriez normalement visualiser une jolie photo, bien apaisante, qui pourrait même vous rappeler quelques souvenirs…  

Continue Reading

Deux mots à ma copine blogueuse

mailys

DITES MOI UN PEU, ça vous a déjà effleuré de faire un blog ?

Parce que moi, le jour où j’ai dit ça, j’aurais aussi pu dire n’importe quoi d’autre. Genre que j’aimerais savoir faire la pâte feuilletée. Ou courir le marathon de New-York. Mais bon, je connais mes limites : je suis quiche en pâtes à tarte et si je cours à plus de 8km/h, c’est trois jours minimum en PLS.

Bref, j’ai dit « blog » comme ça, comme on rêve à voix haute parfois, sans arrière pensée. Et sans y penser du tout, d’ailleurs. Des paroles en l’air ! Sauf que la petite Maïlys, à côté, elle a chopé le truc au vol,

Continue Reading